AUDIO

          C'est le coin, la page du collectionneur de bootlegs audio, de pirates, de la session, le dingo qui essaie, concert après concert, de capter les atmosphères des shows, qui a du mal à se satisfaire de ce qu'il a, toujours à la recherche du moindre fichier audio des maddies. JP, Declan Mac Dermott, Judge Fredd et Mister "MadBoot"  B, accompagnés de quelques doux dingues acharnés, sont aux manettes ! Toutes les bonnes volontés sont acceptées.

   12.05.13 LIENS REACTIVES LOS ANGLES 84 ET DUBLIN 85.


2012 : RADIO 2 IN CONCERT

                                                                          (front)
                                                                             (back)
Le 11 octobre 2012, Madness donne un concert dans les locaux de BBC Radio 2 qui le retransmet en direct. C'est le deuxième concert depuis l'annonce officielle de l'album, la tracklist, la pochette ...du 10 ème bébé des maddies : Oui, Oui, Si , Si, Ja,  Ja, Da,  Da. 7 nouveaux titres sont joués soit plus de la moitié de la future galette ! Boot au très bon son, donc agrémenté de l'interview de fans et de trois membres de Madness : Suggs, Woody et Mike.

LIEN CONCERT

LIEN ITW


    (intérieur)


--------------------------------------------------------------------------------

1999 : BRIGHTON


FR

Voici un enregistrement très rare d'un concert de la tournée mettant en avant l'album "Wonderful". Il se déroule le 16 décembre 1999 à Brighton, au Brighton Centre. Madness y joue 7 titres de l'album sorti la même année (avec, en particulier, The Wizard). Bon, c'est un enregistrement "audience" comme on dit, mais il est bon et le groupe était vraiment en forme ce soir là.

J'aimerais remercier Madphil qui a enregistré le concert, l'a converti et rendu accessible à nous toutes et tous. Merci beaucoup ! Ecoutez-le jusque 4 AM !


UK
Here is a  very rare live madness gig from Brighton on the 16th of december 1999.
It contains seven tracks from their album Wonderful, so I presume they were airing new songs on their tour (I especially noticed the wizard). This file has only been converted from cassette tape and has never before seen the light of day. It is an audience recording and a very good one at that, the band were in great form at this gig. I would like to thank Madphil who recorded , converted and made available for all to hear. Listen to it until 4AM !
Merci beaucoup
Declan
translated by Fredd
                      Cliquez / Click : concert



Bootleg que l'on peut lier à trois autres disponibles sur le Mad Boot Blog de Mister B  : 1999
For 3 other boots from 1999, click here : MADBOOT1999

----------------------------------------------------------------------------------

1986 : PARKPOP


    Parkpop,  ça sonne un peu comme Pinkpop. C'est un festival aux Pays-Bas, sauf que Parkpop  est plus jeune que Pinkpop. Madness a fait les 2. Fin juin 86, quand Madness est invité pour le Parkpop, le groupe est fatigué. Il sort de plusieurs mois de tournée, notamment en avril- mai où il fait l'Europe, puis une longue tournée australienne et les Etats-Unis. Pourtant avant d'arriver au Parkpop, Madness joue une sacrée set-list sur scène : un régal pour les fans, un mélange de classiques, de titres de The Rise and Fall, de titres de Mad Not Mad.et surtout des nouveaux titres. En témoignent les boots de Bourges 86, de Paris  86 ou de Bombay 86.  Peu de jours avant Parkpop, Madness est passé au célèbre festival de Glastonbury où il a joué une nouvelle reprise qu'il relancera beaucoup plus tard :The Harder They Come de Jimmy Cliff. 
      Pourtant le festival hollandais marque presque la fin de Madness version 80's. L'été lui sera fatal, la séparation est annoncée début septembre.  Dans ce boot de Parkpop, pas de grande nouveauté, on est dans le cadre d'un festival, donc beaucoup de classiques, mais celui prend un relief un peu plus important puisqu'on sait qu'après lui, Madness ne jouera plus que 2 concerts. Sur scène quand même les versions sont bonnes, Lee fait le pitre avant Night Boat to Cairo, la version au rythme changé et on trouve des titres de Mad Not Mad.  Mon impression est que l'enregistrement dont on bénéficie n'est pas complet, si on se réfère aux setlists des autres festivals. Alors avis aux chercheurs de pépites....

 Cliquez : PARKPOP 29.06.86
                                 
Boot donné par et pochettes faites par Declan Deco MacDermott. Merci !



---------------------------------------------------

1986 PARIS GRAND REX


Le fan français a faim ! En 86, il est en manque de Madness. S'il a eu un peu de chance, il a vu le groupe en 82 pour le Midem et quelques passaages TV en 84. Mais sinon, en termes de concerts, rien.
Le fan français a la dent, alors Madness va venir en France en avril 86 dans le cadre d'une énorme tournée qui l'emmenera un peu partout dans le monde jusqu'en juillet. Et quand Madness s'arrête dans l'Hexagone pour quelques dates, il ne se moque pas de ses fans. Voyez plutôt la set-list de dingue que le groupe délivre : du Keep Moving (Samantha, Keep Moving...) du Mad not Mad (l'escellent Burning the Boats, Uncle Sam, Time, I'll Compete...), des classiques (Grey Day, Embarrassment...), des titres plus obscurs (Tomorrow's Dream) et, surtout des nouveaux titres, des inédits : les excellents Natural Act of Love ou 4BF...). De quoi remplir de joie un fan qui a faim. Gros bémol ce soir là: une petite bande de cons (restés "bloqués" au Palace en 80 maybe) saccage des sièges de la salle ! Faut vraiment être nase (naze) pour se battre contre des sièges...
Mais c'est un boot à avoir. Il est sur le blog de Mister B : covers, liens. Il y était, le chanceux (une de ses photos sur votre gauche).      Cliquez ICI.
                                                                                      
-----------------------------------------------------------------------------
1986 : RED WEDGE BIRMINGHAM

Red Wedge est le nom que s'était donné un collectif d'artistes britanniques emmené par le Style Council de Paul Weller et par Billy Bragg ou d'autres comme Jerry Dammers. Le point commun est le positionnement politique à gauche. Et le but le plus urgent : essayer de dégager Thatcher au pouvoir depuis 1979. En se plaçant à gauche, ces artistes se rapprochent du Labour Party emmené à l'époque par Neil Kinnock. Ces artistes (principalement des musicians mais pas seulement) décident de mettre leur notoriété au service d'une cause en tournant. Il faut par ailleurs réveiller la conscience politique de la jeunesse britannique. C'est pendant la première  tournée du Red Wedge que des membres de Madness, Suggs, Chas, Mark avec l'aide de Seamus viendront sur scène et participer en jouant des titres comme Yesterday's Men à l'accordéon, mais aussi en proposant des morceaux inédits. En fin de concert, tous les groupes participants venaient jouer des titres en final . On vous propose la date du 27.01.86 au Birmingham Odeon avec Billy Bragg et Johnny Marr (des Smiths) , the Style Council, les Communards, Loyd Cole, Madness et bien sûr le final pour que vous ressentiez un peu l'ambiance. Merci à sdoughty09 pour avoir mis à dispo cette soirée ( 3cds)

Cliquez  : RED WEDGE 27.01.86





Pochettes by Fredwedged


 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------

1985 SFX DUBLIN 28.10.85 MAD NOT MAD TOUR

                                                                  (front cover)

                                                      LIEN CONCERT (GIG LINK)

VF (UK below) : Compte-rendu du concert par Declan Mc Dermott-Mad Not Mad Tour 1985.

Quand les news ont filtré que les billets allaient être mis en vente pour deux soirées avec Madness au SFX de Dublin, je me suis retrouvé dans mon élément. Le fantastique Mad Not Mad venant juste de sortir, j'allais finalement entendre les nouveaux morceaux en live et bien qu'attristé par le départ de Mike Barson de la bande, c'était toujours Madness après tout. Ceci devait être mon premier concert de Madness et ceci bien que je sois un fan depuis 1979. Et comme petit supplément, j'avais des billets pour les deux soirées.

Je me rappelle être arrivé sur les lieux à peu près à 17h30 et m'être garanti une place aux portes d'entrée bien avant qu'elles ne s'ouvrent. J'ai ainsi pu entendre le groupe répéter certaines des nouvelles chansons qui allaient être jouées pour la première fois à Dublin, Mais je me rappelle aussi avoir entendu l'intro au piano de Believe Me, extrait de OSB, bien que finalement cette chanson ne fut pas jouée. Les portes ont finalement ouvert, je pense, à 19h et ce fut une ruée pour tout le monde pour avoir une place convenable par rapport à la scène, Le lieu avait une disposition étrange  pas "normale", le hall était plus large de gauche à droite de la scène.

Comme première partie, Madness avait choisi the Friday Club, une septet de ska de Scarbourough qui a accompagné le groupe sur la tournée "Mad Not Mad". Ils avaient sorti le 45  "Window Shopping" sur le label 2Tone. Ils ont démarré assez rapidement avec quelques titres de ska fantastiques. Ca sonnait bien accompli et bien compact musicalement. Bien que bon, le groupe souffrit de quelques éléments du public qui ne s'intéressaient pas à eux et chantaient systématiquement pendant leur set, pour appeler Madness.

Finalement, à 21h, Madness avec un groupe exceptionnellement "étendu" (musiciens supplémentaires et choristes) se lança sur scène. La foule devint folle. Suggs annonça :"je voudrais vous présenter à tout le monde, mais je n'ai pas le temps"...juste avant de commencer avec un Keep Moving énergique et la nuit était partie. Suggs fit des excuses pour être arrivé en retard sur scène l'imputant à Lee qui devait ajuster son sax ou son string (double sens de l'expression) . Samantha fut le prochain morceau suivi de Take It or Leave It. Suggs présenta la chanson suivante comme "une chanson et un peu plus que ça",le public eut droit  à une performance vocale fantastique de Carl sur Michael Caine. Le titre "Mad Not Mad" suivit. Puis Suggs dédicaça Grey Day au personnel de l'hôtel Jury. Ce titre fut un point culminant de  la soirée. Ce fut une version "obsédante" de la chanson en raison des musiciens supplémentaires et en particulier des choristes qui ont bonifié ce groupe déjà fantastique, ce titre pouvait ne jamais s'arrêter... Certaines chansons  plus anciennes ont été ensuite jouées comme My Girl, Tommorrows Dream. Suivis par la très populaire House of Fun. Mais la pépite de la soirée pour les fans était un nouveau titre appelé 4BF, Suggs : "voici quelque chose que nous n'avons pas sorti". Suivit un émouvant Yesterday's Men complété par les belles voix des choristes. De grands morceaux suivirent : Blue Skinned Beast (à propos d'un soldat mort), Night Boat to Cairo, Time et le toujours bienvenu It must be Love. Shut up fut dédié à Matthew, un roadie "où qu'il soit".
La foule devint folle quand Woody se lança dans l'intro de Madness ce qui signifiait également que le concert approchait de la fin. Après Embarrassment, I'll Compete et Our House, Suggs remercia le public pour les deux soirées très agréables et dit 'C'est tout ce que nous avons comme temps".Et le groupe quitta la scène.

La foule très dense entonna One Step Beyond, ça ne s'arrêtait plus. Ca me rappelait la grande époque de Dance Craze. Après ce qui a semblé dix minutes environ, le groupe revint sur scène enchaînant direct "Uncle Sam", "Baggy Trousers" (Suggs l'introduisit par : "j'ai été jeune une fois moi-même vous savez). The sweetest Girl suivit, mais comme je n'étais pas un fan énorme de cette chanson j'y ai prêté peu d'attention (pour moi, c'est pas un bon titre à jouer en live).Après, à un moment, Chas s'immobilisa, semblant congelé, Suggs demanda à  quelqu'un de la foule d'insérer une pièce de cinq pennies dans une fente sur la scène. Un fan désireux suivit l'instruction et Chas revint à la vie en lançant One Step Beyond !
Le groupe quitta la scène définitivement, avec Chas criant :"Nous Vous aimons" L'ensemble du concert fut basé autour des albums Keep Moving (3) et Mad Not Mad (6) mixés avec des titres plus populaires. Un millier de personnes environ a assisté à ce concert.

Declan Mc Dermott

UK VERSION :
Madness Live at the S.F.X Dublin 28th October 1985 - Gig Review - Mad Not Mad Tour 1985

When word filtered out that tickets were going on sale for two nights at the sfx Dublin, i was in my element
Having just released the fantastic Mad Not Mad, i was finally going to get to hear these excellent new tracks live and although saddened by Mike Barsons departure from the band, it was still madness after all.
This was to be my first Madness gig and although a fan since 1979, This was going to be extra special as i had tickets for both nights. I remember getting to the venue at around 5.30, and securing a place at the doors well in time before they opened and could hear the band practicing some of the new tracks to be aired for the first time in Dublin, But i remember also hearing the piano intro to Believe me, from One Step Beyond, although that track was not to be played at all.
The doors finally opened i think at 7pm and there was a rush for everyone to secure a decent place at the stage, It was a strange layout at the venue, not your normal layout as the hall was wider from left to right of the stage. For support Madness had chosen The Friday Club,a seven piece ska band from Scarbourough who accompanied them for the mad not mad tour and they had the single Window Shopping on the Two Tone label.They kicked off pretty quickly with some fantastic ska numbers and were a pretty tight outfit musically, Although as good as they were there were some elements of the audience who had no interest and chanted consistently through their set for madness to come out.

Finally, at about 9pm Madness along with an unusually extended group of musicians and backing singers, took to the stage and the crowd went crazy.Suggs announced, 'I'd like to introduce you to everyone,but i havent got the time'. Just before starting into an energetic Keep Moving, and the night was off.
Suggs apologised for being late on stage putting it down to Lee adjusting his G strings, and Samantha was next followed by Take It Or Leave It. Suggs then introduced the next song as 'A song and a bit' to which the audience are treated to a fantastic vocal performance from Carl on Michael Caine.Mad not Mad was next, and following that Suggs dedicated the next song Grey Day to everyone at Jurys (Hotel). Grey Day was a definite highlight of the night and it was a haunting version of the song due to the extra musicians and especially the backing singers who completely added to an already fantastic live band, it seemed to go on forever. Some of the older tracks were next played like My Girl, Tommorrows Dream, Followed by the big crowd pleaser House Of Fun.
A real gem for the fans was a new track called 4BF, To which Suggs claimed 'It's something we havent released' Next up was a moving yesterdays men complemented with the beautiful vocals of the backing singers.Blue Skinned Beast is next with Suggs mentioning beforehand that 'This is a song about a soldier, a highly intelligent human being'.More great numbers follow with Night Boat To Cairo, Time, And a most welcome It Must Be Love.Next up is Shut Up, which Suggs Dedicates to Matthew (Roadie), 'where ever he is'.The crowd go mad as Woody takes off with the intro to Madness, and to which the audience finally realise it must be coming near the end of the night this is quickly followed by Embarrassment, I'll Compete and Our House.Suggs thanks the audience for two very enjoyable nights, and says 'Thats all we have time for'. The band then leave the stage.

A now very highly charged crowd are chanting for one step beyond and it seemed to go on forever, the first thing it reminded me of was the Dance Craze days. After what seemed ten minutes or so the band arrive back on the stage and go straight into Uncle Sam and just as suggs mentions ' I was young once myself you know' Baggy Trousers is next on the agenda followed by Sweetest Girl, as i wasn't a huge fan of this song i paid little interest in it and didnt feel it would make good live material.At this point Chas looks almost frozen in time and Suggs calls for a member of the crowd to insert a five pence piece into a slot on the stage
an eager fan follows Suggs instruction and Chas comes to life with ONE STEP BEYOND.
The band leave the stage for the last time, with Chas shouting 'We Love You'

The entire set was based around the Keep Moving and Mad Not Mad album with some of the more popular hits mixed in with the set.Six tracks from mad not mad were played and three from Keep Moving also.
The gig was attended by maybe a thousand people or so, although im not sure of the correct numbers

Declan Mc Dermott


(back cover cd1 et cd2)
-----------------------------------------------------------------------------------------

1984 : the return of the los angeles 7




        Mais qu'est-ce que ce concert est bon ! Enregistrement très clean, set list magnifique ! Que demander de plus ? Madness connait un bon succès aux Etats-Unis  en 83/84. Ce concert prend place au milieu de quelques dates US et plateaux TV du groupe qui embarque Paul Carrack aux claviers (pour plus d'infos, voir concert San Francisco plus bas sur la page).    
       Datée de fin février 84, cette performance est de haute volée. Quelques jours auparavant, Madness avait offert au public le rare "Turning Blue". Ici, à Hollywood, le groupe replonge dans le passé avec "Rockin in A flat" ! Très bon bootleg. En plus le concert fait 77 minutes environ, parfait pour graver sur un CD. Merci à Shadow 23 !

Concert : ICICouv : cliquez sur les images ci-dessus.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
1984 : Madness live à San Francisco

    Fin  Février 1984 apporte un nouvel  album,"Keep Moving"  chez Madness, galette très attendue depuis "The Rise and Fall" (nov 82). C'est dans ce contexte que Madness traverse l'Atlantique vers les Etats-Unis pour y jouer sur des plateaux TV mais aussi sur scène. Avec le groupe, Paul Carrack qui fut le premier remplaçant "live" de Mike Barson au clavier après le départ de ce dernier (en 83).
    Paul Carrack, en poste chez Roxy Music, Squeeze et Mike and the Mechanics,  joua un de ses titres composé pendant la période Squeeze  : en effet, il agrémenta le premier rappel d'une performance solo de "Tempted" que les fans apprécièrent beaucoup. Les concerts que vous allez écouter sont des enregistrements "audience"  (faits par des particuliers dans le public) des 2 performances du groupe au Kabuki Theatre de San Francisco les 23 et 24.02.1984. Bien que le son soit un peu hum hum.... par certains moments, les enregistrements permettent de capter l'humeur de Madness ainsi que celle des fans U.S à l'époque. Pour de tels enregistrements, c'est pas mal . Madness arrive sur scène avec une intro à la grecque "Sirtaki" jouée dans le film "Zorba le Grec".
    Quatre titres de Keep Moving sont sur les setlists de San Franscisco et seront inaugurés en live aux Etats-Unis : "Samantha", "Michael Caine" qui pose des problèmes à Carl pendant l'intro, "Turning Blue" très rarement enregistrée live et un  "Keep Moving" très énergique. Viendront  une section vocale féminine et le célèbre Dick Cuthell, son cor anglais et sa moustache.
    Un grand merci à "Little Guy".(23.02.84) et Stevie D (24.02.84) pour l'enregistrement et la mise à disposition de ces 2 shows.
    Enjoy
    Declan 'DECO' Mc Dermott
                   Pochettes (des 2 concerts) réalisées par Mister B


CLiQuEz : SOIRéE 1
                            SoiRéE 2





UK
     February 1984 brings the release of the long awaited album Keep Moving and with it Madness travel to the U.S to record some tv shows and play some shows along the way, accompanied with them is Paul Carrack who is their temporary replacement on keyboards following the departure of Mike Barson from the band.
    Paul Carrack formerly of Roxy Music,Squeeze and Mike And The Mechanics fame also gets to play one of his big hits from his Squeeze days and during the encore, treats fans at the Kabuki theatre to a solo performance of 'Tempted' to which the audience greatly appreciate.The shows you are about to hear are audience recordings from the  two nights at the Kabuki Theatre (San Francisco) on  February 23rd and February 24th and although the sound is a little dull in parts it certainly captures the mood of the U.S based fans, so as audience recordings go it is quite good.  Madness take to the stage following the P.A intro of 'Sirtaki' the greek dance song performed in the movie Zorba The Greek. 
    Four tracks from the Keep Moving album are in the setlist, Samantha, Michael Caine to which Carls vocals on the intro gets lost at the start, Turning Blue (very rare live) and an energetic Keep Moving to complete the newly aired songs from the album. Along with the band on stage is a strong brass section including Dick Cuthell on french horn and a couple of female backing singers
    Many thanks to "Little Guy".(23.02.84)  and Stevie D (24.02.84 ) for the recording and publishing of the shows
    Enjoy
    Declan 'DECO' Mc Dermott
                             Covers by Mister B